Le marché de la construction neuve - Icp

Un institut au service des constructeurs et des promoteurs

Le marché de la construction neuve

De février à avril 2019, les autorisations de logements à la construction continuent de baisser (- 2,0 % par rapport aux trois mois précédents, après – 3,1 %). Les logements individuels fléchissent (- 1,7 % après + 1,3 %) et les logements collectifs, y compris en résidence, poursuivent leur baisse (- 2,2 % après – 5,9 %). Les mises en chantier accentuent leur baisse (- 6,6 % après – 0,3 %). La diminution est plus importante dans le collectif, y compris en résidence, (- 8,7 % après – 0,1 %) que dans l’individuel (- 3,4 % après – 0,5 %).

En un an, de mai 2018 à avril 2019, en données brutes, 444 200 logements ont été autorisés à la construction, soit une baisse de 42 200 logements (- 8,7 %) par rapport aux douze mois précédents. 412 300 logements ont été mis en chantier, en baisse de 19 100 logements (- 4,4 %) par rapport aux douze mois précédents.

Durant cette période, les autorisations de logements individuels diminuent (- 8,2 %), soit 15 700 logements de moins. Le recul est plus marqué dans l’individuel pur (- 9,6 %) que dans l’individuel groupé (- 4,2 %).
Les mises en chantier de logements individuels baissent (- 7,6 %), soit 13 300 logements de moins : – 8,8 % dans l’individuel pur et – 4,0 % dans l’individuel groupé. Les autorisations de logements collectifs, y compris en résidence, se contractent (- 9,0 %, soit 26 400 logements de moins). Les logements collectifs ordinaires baissent (- 10,6 %) alors que les logements en résidence progressent (+ 3,5 %).
Les mises en chantier de logements collectifs, y compris en résidence, reculent (- 2,3 %, soit une baisse de 5 800 logements). La baisse est plus marquée pour les logements en résidence (- 9,2 %) que pour les logements collectifs ordinaires (- 1,3 %).